Les chiffres importants sur le handicap en France

Recenser les personnes handicapées ou âgées, c’est aussi décrire leurs attributs et leur environnement quotidien, ainsi que les avantages qui leur sont versés, les fondations et les administrations qui les aident, les experts ou les figures parentales qui les accompagnent. Ainsi, nous résumons ici les chiffres importants sur l’incapacité en France qu’il convient de retenir.

Types de handicaps selon l’OMS

Un handicap désigne toute contrainte à l’action ou limitation d’investissement empêchant l’épanouissement dans la situation actuelle d’un individu en raison d’un dommage significatif et durable d’au moins une capacité physique, tactile, mentale, ou d’autre part psychologique, une déficience diverse ou un problème médical invalidant.

 

Cette définition ne précise aucunement l’âge des personnes. Il s’applique de la même manière aux jeunes, aux adultes en âge de travailler et aux plus âgés. Il couvre ainsi non seulement les circonstances normalement liées à l’incapacité fondamentalement, mais également celles qui sont davantage liées à l’incapacité ou à la perte d’autonomie chez les personnes âgées.

 

En gros, cinq classes regroupent les caractéristiques des personnes invalides, l’on distingue : incapacité motrice, incapacité sensorielle, incapacité psychopathologique, incapacité mentale et incapacité dues aux maladies handicapantes.

 

Étendue des handicaps en France

Les méfaits d’une condition invalidante concernent une douzaine de millions d’individus, dont environ 5,5 millions sont conformément identifiés.

3,97 millions ont une carte handicap, soit environ 7 personnes sur 10 en France.

2,3 millions reçoivent une allocation, 4 sur 10 personnes.

 

Répartition des handicaps par type

1 500 000 individus disposent d’un handicap physique visible à l’extérieur.

 

Pour les incapacités sensorielles : 60 000 personnes sont malvoyantes et 3 500 000 personnes ont besoin d’un appareil auditif. En outre, 450 000 personnes souffrent de troubles auditifs extrêmes ou importants.

 

1 000 000 d’individus subissent les méfaits d’un trouble comportemental.

 

850 000 d’une incapacité motrice donc isolée. 1 400 000 d’un handicap moteur lié à des impédances différentes.

 

Quelles tranches d’âge sont impactées par les incapacités ?

Quelques chiffres importants aussi sont disponibles par groupe d’âge.

De 0 à 20 ans, plus de 100 000 enfants sont concernés. Toutefois, pour la tranche de 20 à 59 ans, 2 000 000 adultes sont atteints.

 

Au-delà de la quarantaine, les chiffres atteignent les 635 000.

 

Enfin, 267 000 personnes deviennent en situation de handicap au-delà de 60 ans, 140 000 ont 70 ans, puis 140 000 ont 70 ans et plus.

 

Les bénéficiaires de prestations

 

Selon l’INSEE, la Prestation de Compensation du Handicap ou de l’Allocation compensatoire des Tiers, à fin 2016, l’on compte 349 188 personnes qui en profitent. De la part du CAF, l’Allocation aux Adultes handicapés aide 1 130 000 adultes et 272 000 enfants bénéficient de l’Allocation d’éducation pour enfant handicapé à fin 2017.

 

En matière d’emploi, les individus actifs, de 15 à 64 ans, qui bénéficient d’une reconnaissance managériale d’une infirmité ou d’une perte d’autonomie, comptent 2,7 millions de handicapés.

 

Le nombre d’individus handicapés ayant la reconnaissance réglementaire de leur handicap et se trouvent sollicités, par exemple un rythme d’activité de 35 %, ces individus atteints 938 000.

 

Du côté de l’aide à la scolarisation, 350 000 enfants ou jeunes handicapés sont scolarisés vers la rentrée 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *